S’assurer de la disponibilité d’un nom de domaine pour son projet web

Élément-clé de tout projet de création de sites web, le nom de domaine doit avoir pour lui d’être évocateur, original mais aussi simple à retenir par les internautes. Toutefois, un autre critère est important : il doit être disponible. Voici d’ailleurs la procédure à suivre pour s’assurer de la disponibilité d’un nom de domaine.

Les bases de données de l’Internic et de l’Afnic comme support ?

Après de longues heures de brainstorming, vous et vos équipes pensez enfin tenir le nom de domaine idéal pour votre nouveau site web, c’est une bonne chose. Mais attention, il est indispensable de toujours vérifier la disponibilité d’un nom de domaine.

Aussi, si comme de nombreux porteurs de projets web français, vous envisagez d’acquérir les extensions .com et .fr – à moins que la dimension européenne du .eu ne soit plus adaptée – le plus simple est de vous rendre sur les sites des organismes chargés de gérer les noms de domaine.

Sur le site de l’Internic, vous pourrez vérifier la disponibilité d’un nom de domaine en .com mais aussi en .net, entre autres. Sur le site de l’Afnic, c’est la disponibilité d’un nom de domaine en .fr qui pourra être vérifiée.

Si vous voulez faire plus simple, rendez-vous sur Netissime, entrez le nom de domaine souhaité et vous saurez immédiatement les extensions disponibles pour ce nom bien précis. Si toutefois, il n’est pas disponible, le site whois vous intéressera peut-être. Ce dernier répertorie les propriétaires des noms de domaine avec leurs coordonnées. Sait-on jamais, peut-être pourrez-vous obtenir le nom de domaine désiré au terme d’une négociation portant sur son achat…

La disponibilité d’un nom de domaine, également à vérifier auprès de l’INPI

Si la disponibilité technique d’un nom de domaine est primordiale, les porteurs de projet dans le monde du web ne doivent pas non plus oublier que le futur « identifiant » de leur site ne doit pas contrevenir aux marques et noms ayant été déposés à l’INPI (Institut National de la Propriété Intellectuelle).

Aussi, afin d’éviter toute poursuite juridique susceptible de mettre à mal la pérennité du projet web, il est conseillé de mener une recherche à l’identique et de la compléter par une recherche de similarités (ressemblances phonétiques, orthographiques ou intellectuelles) entre le nom de domaine que vous envisagez et l’ensemble des éléments d’ordre commerciaux enregistrés auprès de l’INPI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *