Nintendo perd sa bataille pour l’obtention du nom de domaine WiiU.com

Généralement, quand les cybersquatteurs et les détenteurs de marques se portent devant la justice pour la récupération d’un nom de domaine, c’est avec les entreprises qui souhaitent utiliser « légalement » le nom de domaine que la loi se situe.
Cependant, pour cette affaire, le constructeur japonais n’a pas eu la chance cette fois avec le nom de domaine WiiU.com, un nom enregistré depuis l’année 2004, soit deux ans avant la sortie de la Wii.

Nintendo-perd-sa-bataille-pour-le-nom-de-domaine-WiiU.com

C’est ainsi que le tribunal a débouté Nintendo en appel puisque l’argument de la détention de la marque n’est plus valable au cas ou le nom de domaine à été enregistré avant la création du produit ou la marque.
C’est ainsi que jusqu’à aujourd’hui, Wii U n’a pas son propre site sur la toile au delà d’un sous domaine dans le site web de Nintendo car aprés le passage aux tribunaux, il ne reste plus de chances pour avoir le nom de domaine qu’a travers l’achat avec une grosse somme.

La différence entre le domaining et le cybersquatting

Le domaining est une activité consistant à acquérir des noms de domaine dans l’intention et dans l’espoir d’une revente à profit et en connaissance de certains risques, notamment de revente à perte ou de non-revente des biens acquis. Par extension, le domaining peut également englober l’activité de monétisation des noms de domaine du portefeuille constitué.
Continuer la lecture de « La différence entre le domaining et le cybersquatting »

Un .FR vendu 587 000 euros

Un record vient de tomber en ce début d’année 2010 : celui de la vente la plus chère de l’histoire pour un nom de domaine en .FR. Il s’agit de Credit.FR cédé pour 587 000 euros !

La transaction s’est faite via la plateforme de second marché Sedo. L’ancien propriétaire, la société Crédit.FR, transmet avec ce nom de domaine premium un très bon référencement.

En effet, credit.fr n’est pas seulement un très bon nom de domaine. C’est également un site très bien référencé sur la requête Credit via le moteur de recherche Google. Il se positionne en référencement naturel dans le top 5 des premiers résultats. Six fois plus qu’auto.fr

Le crédit se monétise décidément bien sur le second marché. La vente record en Allemagne concerne Kredit.DE échangé contre 900 000 € (lire notre article à ce sujet : Vente record pour un nom de domaine en .DE). Cependant, Kredit.DE ne bénéficiait pas du référencement de qualité de Credit.FR. Il y a donc toujours une dépréciation de l’extension nationale, toujours plus accessible financièrement que le .COM ou le .DE.

En tout cas, cette vente est la plus chère de l’histoire du .FR. 587 000 € s’est largement plus que les 100 000 € déboursés pour auto.fr. Ce record concerne uniquement les ventes publiques dont les protagonistes acceptent de diffuser les montants.

Source : mailclub.info