China Telecom, l'opérateur Télécom national de la Chine a formulé en 2012 une demande auprès de l’IETF pour construire sa propre racine DNS [serveur de noms de domaines [DNS, qui fait le lien entre les adresses IP numériques des machines connectées à la toile et les adresses des sites web écrites en lettres].


Chine-Internet-dsn

Concrètement, l'acquisition d'une racine DNS par la chine va permettre aux autorités chinoises de contrôler les domaines de façon à ce que seulement les Chinois accrédités pourront accéder au web mondial. C'est une manière de créer un Internet indépendant de celui géré par l'ICANN et par suite, « détenu » par les États-Unis.

Dans l'autre sens, un site chinois ne pourra être accessible du reste du monde que s'il en fait la demande auprès des autorités, qui publieront alors son nom de domaine dans les DNS officiels chinois reliés au DNS racine de l'ICANN.