A partir de la fin de cette année, l'ICANN (organisation à but non lucratif chargée de l’administration mondiale du système des noms de domaine) mettra en scène les nouvelles extensions de nom de domaine tellement attendues par les utilisateurs d'internet et en particulier les professionnels.

strategie-entreprises-nom-de-domaine-et-nouvelles-extensions

Inquiètes de devoir enregistrer de manière défensive l’ensemble de leurs marques pour lutter contre le cybersquatting, les entreprises vont devoir se poser la question de la stratégie à adopter pour se protéger sans trop dépenser dans l'achat de noms de domaines avec les nouvelles extensions.
C'est dans ce cadre que les entreprises devront donc prendre les mesures leur permettant de comprendre le nouvel ère du web en 2014 pour pouvoir développer une stratégie qui s'y adapte, sur la base de quelques lignes directives claires tout en anticipant certains facteurs encore plus ou moins flous (prix, critères d’éligibilité, réseaux de distribution, support marketing), en cohérence avec leur stratégie globale.

Pour mener au bien le programme des nouvelles extensions de nom de domaine génériques et géographiques, l'ICANN a mis en place des procédures qu'il faut prendre en compte lors de l’établissement de la stratégie web de la marque afin de permettre à leurs titulaires de contester contre les demandes de nouvelles extensions préalablement à leur attribution à travers quatre types d'opposition:
  • Opposition pour similitude propice à confusion.
  • Opposition pour violation des droits d’autrui.
  • Opposition relevant de l’intérêt public
  • Opposition de la communauté.