Lundi 19 décembre, le P. Federico Lombardi, directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, avait démenti auprès de La Croix l’information selon laquelle le Saint-Siège aurait réservé le nom de domaine vatican.xxx.

La société ICM Registry, chargée de commercialiser l'extension .xxx réservée à l’industrie pornographique, a expliqué jeudi 22 décembre que le nom de domaine vatican.xxx avait été volontairement retiré de la vente et non usurpé.

« Vatican.xxx est un nom de domaine qui figure sur notre liste réservée permanente, il a donc été retiré de la vente dès avant le lancement », a expliqué à CNN Jocelyn Johnson, un représentant de la société.

L’ICANN l’organisme qui gère les noms de domaine Internet au niveau mondial avait demandé à ICM Registry de travailler avec un comité intergouvernemental devant lui soumettre une « liste de réserve » de noms de domaine à retirer de la vente.

Pour éviter que d’autres le fassent à leur place, de nombreuses entreprises et organisations qui souhaitent éviter que leur marque soit parasitée et utilisée dans un contexte pouvant leur nuire ont déjà réservé, auprès de registry comme netissime.com, leur nom de domaine en. xxx, ainsi les géants Coca-Cola, Disney, Sony ou Google, des musées comme le Louvre ou le MoMA (Museum of modern art de New York) ou encore de grandes universités…

Soeur Mary Ann Walsh, porte-parole de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis, a salué la décision de ICM Registry : « Cela montre qu’ils prennent leurs responsabilités en reconnaissant que tout ne peut pas être utilisé n’importe comment », a-t-elle souligné.