Facebook proposera à ses membres d'ajouter leur nom dans l'adresse de leur profil. Une modification en apparence anodine, qui fait surtout les affaires du site.



Depuis Samedi matin, le réseau social donne enfin la possibilité à ses membres de placer leur nom dans l'adresse de leur profil. Jusqu'alors, cette URL se terminait par un numéro attribué au hasard, de type «id=592952074». Sous peu, chacun pourra personnaliser cet identifiant. Mais il faudra faire vite et ne pas se tromper. En cas d'homonymie, les « premiers arrivés seront les premiers servis » et il sera par la suite « impossible de faire la moindre modification », prévient le site.

Facebook a mis les moyens pour populariser cette initiative. Une nouvelle page, créée pour l'occasion, affiche un décompte jusqu'au grand rendez-vous. Ces derniers jours, des journalistes et des blogueurs renommés ont été invités à tester en avant-première le système, comme le raconte TechCrunch. A chaque fois, l'argumentaire est bien rodé : en disposant de leur « adresse personnelle sur internet », les membres de Facebook pourront plus facilement être trouvés par leurs amis.

Ce n'est pas la seule explication. Comme le prouve le développement très rapide de Facebook, qui compte plus de 250 millions de membres dans le monde, les internautes n'ont pas attendu ces adresses pour trouver leurs proches. Une recherche sur Facebook donne ainsi des résultats très précis. Ce n'est en fait pas là que se joue la guerre, mais sur Google. Lors d'une recherche sur une personne, Facebook doit batailler avec tous les réseaux sociaux où est inscrit cet internaute, dont certains placent déjà le nom de leurs membres dans l'URL.

Une adresse personnalisée pour les marques

Or, ce critère est très prisé des moteurs recherche. Dès lors, Facebook se retrouve parfois devancé par Twitter, LinkedIn ou Viadeo, qui ont mieux optimisé leurs adresses que lui. Par le passé, le site a déjà tenté de contourner cette contrainte en plaçant, dans l'URL, le nom de ses membres avant leur identifiant. Mais cela n'a pas suffi, Google préférant les adresses les plus courtes. Grâce à ce nouveau changement, Facebook met enfin toutes les chances de son côté pour se hisser en première place.

Au-delà des particuliers, Facebook cherche aussi à mieux se positionner sur les noms de marques. Les pages de fans seront en effet aussi concernées par ces modifications. Devançant d'éventuelles plaintes, le réseau social a mis en ligne un formulaire pour empêcher le dépôt d'une marque ou d'un nom déposés. Les utilisateurs qui regretteraient leur choix auront toujours, eux, la possibilité de masquer leur profil des résultats des moteurs de recherche en se rendant dans les réglages de la vie privée du site.